Forum créer uniquement pour les membres du staff du forum RPG Eternal Ground, pour y tester les nouveaux desing et y faire la gestion des actions de RP
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 1.1 : Test d'Écriture - Light & Nemo

Aller en bas 
AuteurMessage
Aki'
Admin
Aki'

MESS' : 422
AGE : 26

1.1 : Test d'Écriture - Light & Nemo Empty
MessageSujet: 1.1 : Test d'Écriture - Light & Nemo   1.1 : Test d'Écriture - Light & Nemo Icon_minitimeLun 19 Nov - 0:26

1.1 : Test d'Écriture - Light & Nemo


Des rires et des éclats de voix s'élevaient de la chaumière annexe à a bâtisse principale du complexe médical de Gidae. Une lumière vive, émanant de l'antre ou brulait un feu de bois, éclairait l'endroit, le distinguant des autres chaumières alentours déjà presque toutes endormies.

« Tu plaisante j'espère? C'est comme ca que votre histoire à commencer? »

À demi écarlate, plié en deux de rire, Nemo acquiesça en hochant la tête et en se penchant vers Malcolm. Essuyant du revers de la main des larmes de rire, elle ajouta en lançant un coup d'œil complice à Light :

« Le pire, c'est que ca lui a prit plus de 10 ans avant d'arriver à piler sur son orgueil et m'avouer qu'il m'aimait, l'idiot! »
« Hé! mais à ce que je sache, t'as rien dit non plus en dix ans! répliqua Light en faussant l'indignation. »
« Pourquoi je t'aurais faciliter la vie? »

Tout éclatèrent de rire. Les huit personnes présentent dans le petit salon de Light et Nemo avaient les joues rougies et par le rire... et par l'alcool. Certains plus que d'autre. Cette soirée avait été organiser pour intègrer Malcolm Bell'Frye, un médecin tout droit débarquer de l'hôpital général de Nakasuma, à leur groupe. Il avait réussi à cacher sa nature Shorder à la société jusqu'à tout récemment. Lorsque la vérité fut découverte par ses supérieurs, membres d'Osiria Corporation, Mal n'avait eu d'autre choix que de fuir. Il avait tenter de rejoindre la forêt de Loreleï, mais avait été intercepter par une unité Chasseuse, non loin du chemin des vents, dans la plaine Sha'Yän. Il ne du son échappatoire qu'à l'intervention de Nemo, Malika et Light qui, partis en quête de plantes médicinales ne poussant que dans la Plaine des Sha'Yän, avaient assister de loin à l'interaction entre lui et les chasseurs. Du même coup, il s'était fait offert un allé simple pour Gidae, le village caché de la Résistance, escorte comprise. Il avait offert ses services et compétences médicales à Farell et Malika en guise de remerciement et de bonne foi.

Cela faisait aujourd'hui exactement un mois que le jeune médecin occupait sa nouvelle place au sein de la Résistance. Nemo avait penser que c'était la date idéale pour lui préparer une petite soirée afin de l'aider à créer des liens et a se sentir chez lui, lui qui était si renfermé et timide. Elle avait donc inviter son propre cercle d'amis. Light était évidement présent, ainsi qu'Ayden, capitaine chez la Guilde et meilleur ami de Light, et Maïwen, inséparable d'Ayden et membre de la Division Noire avec Light. Kaylee Eyz'Raa, guerrière de la résistance et meilleure amie de Nemo, était également présente. Swan de Drymers, garde, native du de Gidae, et Shoshanna Kay'Loks, forgeronne du clan, faisaient aussi parti du group.

« Bref, assez parlez de vous deux! lanca Kaylee lorsque les rires s'estompèrent. Mal, raconte nous quelque chose sur toi. Tu n'as presque pas dis un mot de la soiré! C'est pour ca qu'on est là non? »

Des gens acquiescèrent d'un peu partout dans la pièce, encourageant le jeune médecin à se lancer. L'intéresser devint légèrement écarlate et se passa une main dans les cheveux, embarrasser. Il rit nerveusement et et se racla la gorge, hésitant.

« Hmm... Je ne sais pas quoi dire, franchement heum... Qu'est-ce que vous voulez savoir? »
« Tout! s'exclama Kaylee avec son enthousiasme habituel. »
« Mais tu n'es pas obligé, si tu ne te sent pas à l'aise ou si... commenca Shoshanna, rapidement couper par Light, avisant le malaise de Mal. »
« Bha! Allez bois! Je ne t'ai presque pas vue avaler de ce précieux liquide que j'ai réussi à trouver miraculeusement à Nakasuma la semaine dernière et en plus, c'est ton cadeau de bienvenu! Si tu n'y touche pas, d'ici quelques heures, il n'en restera plus rien et tu n'y aura même pas gouter. Allez!
« Je ne sais pas si c'est une bonne idée... »
« Je ne me souviens pas t'avoir dit que s'en était une, ni de t'avoir demander ton avis. Et je te rappelle que c'est moi qui offre et que c'est impoli de refusé! »

Light se leva, vint déposer la bouteille devant lui et retourna s'assoir à coter de Nemo qui, instinctivement, se cala sur son épaule tel un morceau de casse-tête ayant trouver son unique morceau compatible. Mal les regarda un instant, un étrange sentiment passa sur son visage, il lorgna vers la bouteille et finit par soupirer en se saisissant d'elle. Le malaise sur son visage s'envola en un instant et lorsqu'il releva la tête, brandissant la bouteille, il s'exclama :

« Alors si c'est comme ca, faisons lui honneur à cette bouteille! »

Tous levèrent leurs verre en s'exclamant à sa suite, buvant une gorgé à sa santé. La soirée continua pendant une heure, ponctué d'éclat de rire et d'histoires à toute les sauces, jusqu'à ce que Kaylee se souvienne qu'avec tout ca, Mal n'avait toujours pas dit un mot à propos de son passé. L'alcool avait délier les langues et rougis la plupart des joues des convives. Dans l'atmosphère euphorique et festive cependant, personne ne remarqua que Mal avait dangereusement vider sa bouteille. Si certains l'avait remarquer, ils s'en réjouissaient puisque Mal semblait de plus en plus à l'aise et s'amuser. Ce dernier d'ailleurs, ne présenta plus les mêmes réserves quand à parler. Il raconta d'abord des banalités, des anecdotes d'enfances et des cas hilarants de patients hypocondriaques qu'il avait rencontrer lors de ses services a l'hôpital de Nakasuma.

« Je crois que ce fut le pire – et le plus drôle – cas que j'ai eu à soigner! Mais que voulez-vous dire, ou plutôt comment dire à un homme paniqué et certain qu'il va mourir que sa perte de cheveux n'est dû qu'au vieillissement? Il ne voulais pas me croire! Il était certain d'avoir le cancer du cerveau et réclamait une radio immédiate en criant dans la salle d'attente des urgences! »
« Et qu'est-ce qui c'est passé? demanda Swan. Tu lui as fait passer son scan? »
« Bien sur que non! La salle de radio est toujours occupé pour des cas urgent ou sérieux et il faut prendre rendez-vous à l'avance pour pouvoir en passer une de vérification, surtout lorsqu'il n'y a pas de raison valable de s'inquiéter, comme ici. »
« … Alors? »
« Et bien... Avec les infirmières du bloc, on l'a emmener dans une salle de dépôt, où on avait entreposer une vieille machine de radiologie brisé et on a fait semblant de lui passer un scan. On avait monter tout une mise en scène, avec une infirmière déguiser en technicienne et en lui montrant de fausse radiologie d'un cerveau saint de la réserve. Je lui ai prescrit des calmants et il a finalement accepter mes explications avant de rentrer chez lui! »
« Vous avez le droit de faire ca? »
« Humm... Non, pas vraiment. »

Tous éclatèrent de rire. Ayden lui leva son verre :

« T'aurais du faire carrière comme comédien! »
« J'imagine que tu en as des tas d'histoire comme ca, non? Raconte! réclama Nemo, assise en indien à coter de Light, penché en direction de Mal, un sourire fendu jusqu'aux oreilles. »
« Et des histoires d'amour aussi! Un jeune médecin comme toi, ca doit en avoir vécu de toute sortes! lança à son tour Kaylee, les yeux brillants. »
« Ha non, pas ca! intervint Light, actant l'exaspération en levant les bras au ciel, implorant. C'est pas parce que ta vie sexuelle à le niveau d'activité d'une plante verte que tu dois toujours nous la ramener avec ca! »

Nemo lui envoya un coup de coude dans les cotes qui le fit se plier en deux en étouffant un petit râle.

« Fait pas ton casse pied, gros chat débile! Moi aussi je veux entendre ce qu'il a à raconter là dessus, hein Mal? Ho et ne t'avise pas d'insulter Kaylee, tu sais que c'est une convention universelle, alors pas touche! »
« Mouai, mouai, c'est ca! lança-t-il en la poussant de l'épaule, cachant mal son fou rire. Et tu m'as fait mal, vieux cabot galeux! »
« Hé ho, de quel droit tu l'insulte comme ca, toi?  s'exclama soudain Mal, un brind d'agressivité de trop dans la voix. »

Light se raidit et ses yeux perdirent de leur joie, prenant la consistance de l'acier en se tournant vers Mal. Les autres convives cessèrent de rire et un vent nerveux plana une fraction de seconde au dessus de la pièce. Nemo réagit au quart de tours, serrant le bras de Light et éclatant de rire.

« C'est vrai ca, je vais t'en faire, moi, d'un cabot galeux! »
« Si j'étais toi, je jouerais pas sur ce terrain là avec elle, Light, où tu risque de dormir sur le divan ce soir! soutient Ayden en retrouvant sa sourire, finissant du coup de détendre l'atmosphère. »
« Mmphm... répondit Light, qui n'avait pas lâcher Mal des yeux mais qui avait relâcher la tension dans ses épaules. »

Tous, particulièrement Ayden et Nemo, savaient à quel point Light était un bâton de dynamite à la mèche TRÈS courte. Mieux valait éteindre la moindre étincelle. Mal avait surprit tout le monde par son agressivité, mais lorsque Nemo avait éclater de rire, ce dernier en avait fait de même. Tous se détendirent, sans trop se poser de question. Au fond, rien ne s'étaient réellement passé.

« Bon, ca vient ces histoires, Mal? s'enquit Swan. »
« Des histoires de cœur que vous voulez, c'est ca? Bon d'accord, alors humm... Il y en a bien une. C'était il y a deux ans environ, peut-être plus, je ne m'en souviens plus. Bref, il y avait cette nouvelle stagiaire à l'hôpital. Elle sortait de l'école et croyait savoir tout sur tout! Elle reprenait toujours les gens sur tel ou tel terme, se plaisait à exposer ses connaissances à gauche et à droite! Les plus jeunes étaient fascinée et certains médecins la prenaient pour une génie de la médecine et de la science! Mais moi, elle me tapait réellement sur les nerfs. »
« Et le sex là-dedan? »
« Ayden! S'indigna Maïwen sous les éclats de rire de tout les autres. »
« Ben quoi? »
« J'y viens! J'y viens! En fait, elle était vachement sexy, si je puis me permettre! Ajouta-t-il avec un sourire. Mais elle avait cette tendance à toujours me lancer des dards. Elle devait avoir une dents innée contre moi, ou quelque chose comme ca, parce qu'elle n'en ratait pas une! Un jour, lorsqu'on étaient seuls tout les deux dans un labo d'analyse sanguine, elle a commencé à m'expliquer sa thèse de médecine. J'ai renchérit sur l'un de ses arguments et... s'en est suivit un débat embrasé. On a finit par se crier des noms de maladies compliqués par la tête pour savoir qui était le plus intelligent, pouvez-vous y croire? Et là, pouf! Elle me saute dessus et m'embrasse farouchement. On en est tombé sur la table du labo, en renversant une dizaine de fioles au passage! »
« Non... et ensuite? »
« Et bien... on a fait l'amour directement sur le comptoir. »
« Mais c'est pas salubre! »

L'euphorie devint générale et Mal du parler plus fort pour se faire entendre et terminer son récit.

« Et on a fait pire... Au fil des jours, on a finit par faire l'amour dans toutes les salles où l'on arrivait à avoir un minimum d'intimité dans l'hôpital tout entier! Elle venait chez moi, j'allais chez elle... Plus que le sexe, j'en suis tombé amoureux, et j'ai finit par lui faire avouer qu'elle avait eu un coup de foudre pour moi dès la première fois qu'elle m'avait vue! D'où son acharnement envers moi. C'est sa façon de faire il faut croire. Elle est tellement étrange et imprévisible! C'est ce qui fait son charme... »
« Comment elle s'appelle? Qu'est-ce qui s'est passé ensuite, le grand amour des vieux films? s'enquit Kaylee. »
« … Émy. Elle s'appelait Émy. Et non, pas vraiment... En fait, au début, oui! Elle voulait emménager dans mon appartement, on passait des nuits blanches ensemble, sans compté nos escapades dans les salles de l'hôpital! »

Mal rit un peu bizarrement, son regard s'absentant par coup de quelques secondes, sous les rires étouffé des autres. Il but une grande gorgé d'alcool avant de continuer.

« Sauf que... Elle a finit par apprendre que j'étais Shorder. Je ne me rappelle même plus pourquoi ou comment d'ailleurs! Ha! Une idiotie j'imagine! J'ai tendance à voir certains trous de mémoire voyez vous? C'est drôle non? Ha! Ha ha! »

Les rires dans le petit salon s'estompèrent, laissant place à un silence gèner, uniquement interrompu par les rires étranges de Mal.

« Elle croyait que je plaisantait! Ha ha! Puis elle a comprit que c'était vrai, à cause de mon air ahuri, probablement, et là... et là vous auriez du voir son expression! Elle qui avait toujours le dernier mot était sans voix! Elle m'a frapper, m'a traiter de tout les noms et à refuser que je la touche ou que je l'approche. Un peu bipolaire la Émy, non? Et... elle est partie. Le lendemain, des gardes vêtu de noir, des gars d'Osiria Corporation, des mercenaires je crois... m'attendaient au travail, en face de l'hôpital. C'est là que j'ai du m'enfuir. Hé! Vous connaissez là suite, bref... »

Il y eu un moment de silence, Mal avait perdu son sourire et personne n'osaient bouger ou dire quoi que ce soit, trop troublé et mal à l'aise. Mal vida d'un coup sa bouteille d'alcool, la leva vers Light comme s'il venait d'accomplir un défi qu'il lui aurait lancer, et la reposa sur la table devant lui. Les yeux dans le vague, il conclut, un rire jaune dans la voix :

« C'est Émy qui m'a dénoncer à Osiria Corporation. C'est ironique, non? »

Light échangea un regard avec Ayden et celui-ci, après un moment de silence, se racla la gorge et se leva.

« Hemm... Shoshanna? Tu m'as bien dit que Riley finirait ses travaux vers 11h, non? Il est déjà 11h13, on devrait allez le chercher. »

La jeune femme se leva et acquiesça, retrouvant de force son doux sourire. Riley était le fils du précédent forgeron, mort un peu plus de 2 ans auparavant. Il avait prit la relève de son père et était devenu le forgeron de la Résistance. Shoshanna et lui s'étaient marié lorsque la jeune femme n'avait que 19 ans. Elle en avait aujourd'hui 23. Elle aidait son mari comme elle l'avait toujours fait, ayant été l'apprenti du père de Riley.

Swan et Kaylee se levèrent, se joignant à Ayden et Shoshanna, accompagné de Maiwen qui malgré qu'elle n'ai pas prononcer un mot, c'était lever à la suite d'Ayden.

« On vient aussi, annonça Swan. »

Light se leva à son tour.

« Moi aussi. Ça fera du bien de prendre l'air un peu, on étouffe de chaleur ici. Tu viens aussi Nemo? »
« Non, je vais en profiter pour aller jeter un œil aux patients qui dorment dans l'infirmerie. »
« Moi aussi je vais rester, lança Mal. »

Light se raidit, regarda un moment Mal qui, toujours assis devant sa bouteille d'alcool vide, affichait un sourire paisible, comme s'il n'avait rien raconter ces dernières minutes. Il hésita et se tourna de nouveau vers Nemo, une expression inquiète sur le visage.

« Tu es sur que... je peut rester... »
« Mais oui je te dis! Ce n'est pas comme si c'était la première fois que tu me laissais seule, non? Et qu'est-ce qui pourrait m'arriver ici? Mmm? Allez, vas-y toi, tu l'a dit toi même que ca te ferais du bien, et moi j'ai du boulot à faire! Allez, ouste! »
« Mmphmm... hésita-t-il encore avant de hocher la tête. D'accord. On reviens dans quelques minutes, le temps d'aller chercher Riley. À tout à l'heure. »

Passant un bras derrière les épaules de Nemo pour l'attirer vers lui, Light déposa un baiser sur le front de la jeune guérisseuse. Il s'accrocha à son regard un instant puis, sous un appel impatient d'Ayden déjà dehors avec les autres, tourna les talons et disparut dans entrebâillement de la porte. Nemo le regarda s'éloigner, un sourire amusé et amoureux flottant doucement sur ses lèvres. Elle inspira profondément, se secoua et tourna les talons vers la porte menant vers un couloir reliant sa chaumière à la bâtisse principale du complexe médical, où se trouvait l'infirmerie et les patients endormi à qui elle voulait rendre visite.

« J'y vais et je reviens, cela ne prendra que deux minutes. »

Elle lança un sourire rayonnant et un clin d'œil à Mal qui hocha la tête en souriant, puis disparut. Les trois patients que Malika avait installer dans l'infirmerie n'étaient pas gravement malade, mais la chef guérisseuse avait préférer les garder avec elle pour la nuit. La première était une vieille dame ayant attraper froid. L'hiver était presque là et il fallait éviter une pneumonie. Nemo s'assura que la dame était bien à l'aise et ajouta une buche dans le feu qui brulait dans l'antre, à quelques mètres du lit de la patiente. Le deuxième était un jeune garçon qui s'était fracturer un bras en tombant d'un arbre alors qu'il jouait avec ses amis. Encore là, rien de grave, mais le petit démon refusait de rester tranquille chez lui. Malika l'avait alors condamné à rester à l'infirmerie tant que son bras ne serait pas assez guérit ou jusqu'à ce qu'il prouve qu'il puisse rester tranquille à la maison. C'était sa deuxième nuit ici. D'ici une ou deux autres journées, il aurait comprit et rentrerait chez lui sans problème. La troisième personne placé sous surveillance était une jeune guerrière nommer Lana Miss'Aëllyn qui, trois jours plus tôt, avait été attaquer et blesser par un chasseur dans la plaine Sha'Yän. La blessure qui avait d'abord été dangereuse pour sa vie ne présentait plus de risque d'hémorragie, mais une infection était toujours à craindre.

N'ayant aucun problème à signaler, Nemo se rendit dans la cuisine de l'infirmerie et, dans l'obscurité, se servit un verre d'eau. Elle inspira profondément, s'accoudant au comptoir et se passa une main sur le front. Le calme qui l'entourait contrastait bizarrement avec la cacophonie et l'euphorie de la fête. Mais c'était apaisant. Elle sourit doucement en se penchant vers la fenêtre pour tenter d'apercevoir ses amis mais ceux-ci ne revenait pas encore de la forge. La jeune femme rinça alors son verre et le déposa dans le lavabo. Elle se retourna, se dirigeant vers la sortie pour retourner dans sa propre chaumière mais s'arrêta en étouffant un cris de peur.

« Mais qu'est-ce que tu fais là!? Bon sang tu m'as fait peur... J'ai faillit crier et réveiller les malades... »
« Je suis désolé, je ne voulais pas t'effrayer. »

Mal sortit de l'ombre de entrebâillement de la porte et s'avança vers Nemo. Il entra dans la lumière de la lune qui passait par la fenêtre. Mal était un homme de grande taille. Il mesurait presque la même taille que Light, mais était moitié moins musclé. Normal, il était médecin, pas membre de la Division Noire! Pourtant, il n'était pas en reste, il avait du faire un peu de musculation, se dit Nemo. Quand Kaylee avait dit qu'un médecin « comme lui » devait avoir plein d'histoire à raconter, ce n'était pas des paroles en l'air. Il était plus que bel homme. Ses cheveux bruns coupé courts encadraient un visage fins aux traits intelligents. Élancé, yeux bleu clairs vifs, mains larges et habiles... Il était l'incarnation du cliché du beau et jeune médecin séduisant!

Nemo avait prit Mal sous son aile depuis son arrivé au camp Rebelle. Malika étant trop chargé pour lui enseigner leurs méthodes, Nemo s'était proposer. Elle lui avait donc enseigner tout les fonctionnement et les méthodes qu'ils utilisaient. Elle avait même déjà prévu des excursion avec lui dans la forêt et dans la plaine pour lui montrer les différents endroit où trouver les plantes médicinales. Elle se plaisait très bien dans son nouveau rôle de professeur. À un tel point qu'elle songeait à prendre un apprenti si l'occasion se présentait, elle qui avait suivit pendant des années la formation de Malika. Elle aimait son rôle d'autant plus que Mal était le sujet idéal. Lui même déjà médecin, il lui avait apprit plusieurs choses au niveau chirurgical ainsi que sur les technique employer par les hommes a Nakasuma dont elle ne savait rien, elle qui n'avait vécu que dans la forêt. Mal était également très facile à vivre. Il était assez réservé, de ce qu'elle en savait, mais il était avenant, toujours de bonne humeur et adorait son métier. Elle l'appréciait de plus en plus.

Dans la cuisine, Nemo revenait de sa frayeur, le cœur battant encore la chamade dans sa poitrine. Elle poussa un soupir tentant de calmer son cœur, puis lança à Mal :

« Allez! Retournons chez moi, on va finir par réveiller quelqu'un. »
« Attend, je voulais savoir si tu n'avais pas quelque chose... quelque chose contre le mal de tête. Je crois que j'ai peut-être trop bu. »
« Ha! Pour ca, il n'y a que le temps pour te faire dégriser! Mais je peux te préparer un thé aux herbes qui peuvent aider ton mal de tête et prévenir des nausées si tu veux. »
« Ca serait gentil, mer... arg! »

Mal s'était effondré à genoux, les deux mains plaquées contre son front, crispé de douleur. Nemo se précipita vers lui.

« Mal! Mal qu'est-ce que tu as? »
« Je... non... »
« Quoi? »

Mal redressa la tête vers elle. Son regard était différent. Ce fut la première chose qu'elle remarqua. La douleur semblait avoir disparut de ses traits, alors qu'il hochait doucement la tête de gauche à droite, comme pour lui dire que tout allait bien. Elle s'inquiéta néanmoins encore.

« Tu devrais aller t'allonger, viens je te raccompagne chez toi... »
« Non, attend. On est bien ici, non? »
« Oui, c'est calme, je sais. Et tu as raison, tu as trop bu je crois! Aller, debout. »


Elle aida Mal à se relever en le soutenant par le bras, mais lorsqu'elle voulu s'écarter et s'avancer vers la porte, Mal resta immobile et la retint par le bras. Il avait un regard étrange malgré son air paisible, tanguait de gauche à droite tel l'homme en était d'ébriété qu'il était.

« Tu peux me lâcher s'il te plait? »
« Je croyais qu'il n'allait jamais te laisser seule. Nous laisser seuls. »
« Quoi? Qui ca? »
« Ton chien de garde. Il ne te lâche pas d'une semelle, un vrai pot de colle. »
« Light? »
« Qui d'autre! »

Nemo se sentir soudain mal à l'aise. Elle secoua la tête et tenta de dégager son bras plus vivement mais Mal renforça sa prise..

« Tu es extraordinaire Nemo. Je t'ai vue avec les patients, avec tes malades. Tu es tellement attentionnée. »
« Tu me... tu me fais mal... »
« Tu es tellement belle lorsque tu te concentre à soigner quelqu'un. »
«  Malcolm... »
« Et tout à l'heure aussi, dans la lumière de la lune... Je n'ai pas oser te déranger, tu était... si belle. »
« Mal, ca suffit! »

Le jeune médecin se rapprocha d'avantage d'elle et le cœur de Nemo s'accéléra nerveusement. Elle tenta de reculer mais son dos rencontra le mur de bois. Mal s'avança encore, jusqu'à la frôler. Il posa une mai sur le mur derrière elle et pencha son visage vers le sien.

« Personne ne te vois comme je te vois... L'extraordinaire guérisseuse que tu est, cette femme d'exception... Seul moi comprend tout ce que tu vis. Il ne comprend pas ce que ta vocation représente pour toi. Moi si. Je vois le bonheur dans tes yeux lorsque tu exerce... »
« Tu te trompe, Light, il... »
« Il quoi? Ce type ne sais que se battre et tuer. Il ne comprend pas l'importance et la subtilité de ton art. Il s'en fou, et ne voit pas à quel point cela est important pour toi! la coupa-t-il avec une agressivité qui ne lui ressemblait pas. »
« De quel droit dit tu cela? Qu'est-ce que tu en sais?! »

Nemo s'était ressaisit un instant, avait appuyer ses mains contre le torse de Mal et avait tenter de le repousser. Ce dernier ne s'était que plus avancer, se pressant désormais à elle, emprisonnant ses poignets dans sa main. Il passa les doigts de sa main libre le long des cheveux de la jeune fille jusque sur sa joue.

« Si tu savais comment j'attends ce moment depuis longtemps... »
« Mal, tu es complètement saoul, tu ne sais plus ce que tu dis. »
« Comment je ne sais plus ce que je dit!? Qu'est-ce que tu sais sur ce que je ressent!?

Explosa-t-il soudant, piquant une colère qui figea Nemo de stupéfaction. Il lut la peur sur son visage et se ravisa, redevenant doux et murmura en se penchant vers elle.

« Je t'aime Nemo, je t'aime depuis des semaine, depuis que tu es venu à mon secour dans la plaine... Probablement depuis toujours. »
« Non, c'est faux, tu est saoul et tu viens de raconter cette histoire avec Émy, et... »
« Émy m'a thrai! Elle m'a fait mal. Mais toi, tu n'es pas comme elle... Tu ne me trahira pas. Jamais. »
« Je n'aurais même pas l'occasion de te trahir, Mal! Je ne t'aime pas, et toi non plus d'ailleurs. »
« Ho si, tu m'aime. Je le vois dans tes yeux. Je sais reconnaître cela, moi, j'en ai vue d'autre. Tu m'aime mais tu as peur. »
« Peur de quoi, tu peut me le dire?! »

Nemo tenta de se libérer mais Mal ne démordait pas. Elle étouffa un léger cris de douleur et sa peur grandit. Elle jeta un regard implorant vers la fenêtre, espérant plus que jamais apercevoir la chevelure rousse de Light revenir de la forge. Mais il n'y avait personne. Mal suivit son regard et acquiesça vivement.

« Oui, c'est ca. De lui. C'est de lui que tu as peur, hein? Il t'as déjà blesser, plusieurs fois, le salaud... Tu as peur de sa réaction si tu lui dit que tu le quitte et que tu m'aime. Mais ne t'inquiète pas, je ne le laisserais pas de faire mal. »
« Quoi!? Non, jamais Light ne me ferais du mal, jamais il... »
« Chuuuut... Je sais, tu as peur, tu nie. Mais c'est fini, je suis là, il ne t'arrivera plus rien. »
« Mal, lâche moi tout de suite! C'est toi qui me fait peur! »
« Mais non, je t'aime moi, je ne te ferais jamais de mal. Nemo, je t'aime... »

Mal se pencha vers elle pour l'embrasser, Nemo détourna vivement la tête, se débattant pour se libérer. Mal lui attrapa fermement la mâchoire et plaqua sauvagement ses lèvres contre les siennes. Nemo étouffa un cris, se débattit sans grand résultat puis de son genoux droit, frappa Mal à l'endroit de son anatomie le plus sensible. Mal la lâcha en se pliant en deux et Nemo s'enfuie en direction de sa chaumière en courant.

Nemo arriva dans son salon, essoufflé, du sang coulant de sa lèvre qu'elle avait mordu férocement. Le salon était vide. Étrangement, elle avait espérer y voir Light. Un pincement au cœur la prit et un bruit derrière elle lui glaça le sang. Elle se retourna pour voir Mal qui affichait une expression mauvaise sur le visage. Son regard était étrangement vide, absent. Elle recula et se redressa, farouche, le fusillant du regard.

« Ne t'avise plus jamais de me toucher, Mal! »
« Nemo, tu n'as pas compris... »
« J'ai très bien comprit au contraire! Maintenant, je vais te demander de quitter ma maison. Sur le champ. »
« Tu ne peux pas me demander ca Nemo, pas après que je t'ai dit à quel point que je t'aime... Et cette maison deviendra la notre, je ne peut pas m'en aller maintenant. Je comprend qu'il te faudra du temps avant de ne plus avoir peur de Light, mais je vais lui expliquer, tu verra, tout ira bien... »
« Non, Mal! C'est toi qui ne comprend pas! Je ne t'aime pas. J'aime Light. JAMAIS Light ne me ferais du mal. Toi tu l'a fait par contre. »
« Je ne t'ai pas fait mal... Si je t'ai heurter, j'en suis désolé, pardonne moi Nemo, mais je ne peut plus me passer de toi. »
« Tu dis n'importe quoi. »

Elle se retourna et se dirigea vers la porte avec la ferme intention de sortir et de courir rejoindre Light et les autres. Mais Mal avait d'autre plan. Il la rattrapa et se saisit de son bras fermement, la forçant à lui faire face.

« Lâche moi, Mal, dit Nemo d'une voix menaçante. »
« Nemo, je t'aime... »

Mal se pencha pour l'embrasser de nouveau mais entre ses mains, Nemo glissa et devant lui se trouva un molosse de plusieurs kilos aux dents toutes dehors, grognant, menaçant. Mal recula, mains devant lui. Nemo gronda plus fort et, campé sur ses quartes pattes, fixait d'un air féroce le jeune médecin, le défiant d'avancer.

« Nemo... pourquoi? Il y a d'autre moyen de régler cela. Non, il n'est même pas question de régler quoi que ce soit! Je t'aime, tu m'aime! Tu ne peux pas ne pas m'aimer, je le sais. Redevient humaine Nemo. Tout de suite. »

Il s'avança et Nemo grogna. Il allait la toucher mais elle recula. Il fronça les sourcils et fit un pas dans sa direction en tendant la main pour se saisir de son coup. Nemo réagit au quart de tours et enferma la main de Mal entre ses crocs, le mordant férocement. Mal cria de douleur et tomba à la renverse. Une lueur de furieuse passa dans son regard et l'instant suivant, l'image de l'homme se brouilla. Un grizzli prit sa place dans le petit salon de Nemo. La jeune femme sous forme canine recula, plaquant ses oreilles contre son crâne, un vent de panique s'installant dans son estomac. Elle continua à grogner et jappa, menaçante, le défiant du regard. L'ours leva la patte et allait frapper la jeune chienne mais celle-ci, plus agile, sauta sur le coté, percutant la table du salon qui se renversa. L'ours sauta sur elle, renversant à son tour un divan. Nemo mordit la patte de l'animal à pleine dents, s'accrochant désespérément à lui. L'ours se leva, touchant presque au plafond, et d'un coup de patte, envoya valser le corps de Nemo contre le mur du fond de la pièce. La jeune femme retomba au sol violemment, sous forme humaine, sonnée et blesser. Mal reprit forme humaine lui aussi et, dans le salon sans dessus dessous, s'avança vers le corps étendu au sol de la jeune femme.

Le noir s'estompa et Nemo parvint à ouvrir les yeux. Elle voyait flou. Sa tête tournait. Ses sens lui criaient douleur. Son instinct lui criait de fuir: danger. Elle voulu inspirer mais manqua d'air et fut prise d'une quinte de toux. Elle se plia en deux, une puissante douleur dans tout le coter droit de son corps. Puis elle se sentit soulever et tenta de se débattre, sans en avoir réellement la force. Elle sentit ensuite qu'on la déposait quelque part, déplaçant ses jambes, ses bras. Elle n'entendait rien et ne voyait encore que des formes indistinctes. Elle paniquait, cherchant à voir, cherchant à respirer. Puis une nouvelle douleur, forte, puissante et lancinante dans le bas de son corps balaya juste assez la brume qui occupait son cerveau pour qu'elle puisse prendre conscience de la réalité. Une réalité qui horrifia.

Mal l'avait poser sur l'un des deux divan, l'avait dévêtit de son pantalon et avait relever son t-shirt sous son menton. Il se tenait au dessus d'elle, tenant fermement ses poignets au dessus de sa tête, son visage enfouie dans son coup où il la dévorait de baiser sauvage. Lui aussi avait retirer ses vêtements. Un mouvement brutal de ses hanches arracha un cris de douleur à Nemo qui se débattit, se tortillant dans tout les sens. Elle n'avait plus de forces, la douleur était trop grande, la peur aussi, et sa tête vacillait. Elle n'arrivait qu'a crier et se débattre faiblement. Mal attrapa sa bouche entre ses lèvres avant de tenter de la calmer d'une voix douce au souffle court. L'odeur acre d'alcool qu'émanait l'haleine de Mal étouffa Nemo et des larmes lui montèrent aux yeux.

« Shhh... doucement mon amour. Je suis désolé pour tout à l'heure, je n'ai pas eu le choix. Tu ne m'a pas donner le choix. Tu va voir, tu n'aura plus peur de lui ensuite... »
« Light... implora-t-elle dans un souffle, à moitié étouffé par le poids de Mal, des larmes coulant le long de ses joues. »
« Non! Tu ne dois plus avoir peur de lui! Ne redit plus jamais son nom! »

L'âme et le cœur de Nemo se fragmentaient au rythme des attaques du corps de Mal dans le sien. Elle avait un goût de sang dans sa bouche, à force de se mordre férocement la lèvre. Elle priait, criait intérieurement le nom de Light, inlassablement. Elle se forçait à voir son image. L'imaginer riant, ses yeux, ses cheveux... Chaque fois qu'elle ouvrait les yeux, elle espérait voir la porte s'ouvrir et Light apparaître, mais toujours seul l'image de Mal penché au dessus d'elle et la porte close s'imposait à elle.

Un dernier spasme secoua le corps de Mal et Nemo serra les dents si fort qu'elle en eu mal au mâchoires. Elle ferma aussi les yeux, comme si ne pas le voir ferait que la scène n'existe pas. Mal, à bout de souffle, se laissa retomber lourdement sur le corps frêle de Nemo qui étouffa d'avantage, secoué de douleur. Il se redressa enfin, l'embrassa si violemment qu'il lui blessa la lèvre encore une fois, puis se releva. Il se tint debout devant elle, complètement nu, son regard bleu et dur penché sur Nemo avec un amour froid qui donna mal au cœur à la jeune femme. Nemo se recroquevilla sur elle même, tremblante de tout ses membres, complètement sous le choc, incapable de pensées cohérente, ne pouvant que serrer de ses mains le bas de son ventre pour tenter de faire taire la douleur. Comme si de rien n'était, Mal se rhabilla et lui dit tranquillement :

« Je t'aime Nemo. Je n'ai pas eu le choix, tu comprend que j... »

La porte s'ouvrit et des éclats de rires en provenance de l'extérieur pénétrèrent dans la chaumière. Puis tout se passa au ralentit. C'était Shoshanna qui avait ouvert la porte, et juste derrière elle se trouvait Riley. Ils se figèrent tout deux devant la scène d'horreur qui leur était offerte, sous le choc. Les autres rester derrière, et qui n'avaient pas connaissance de ce qui se passait, continuaient de rire et l'incitèrent à entrer en prétendant qu'il faisait froid dehors. Ce fut Riley qui réagit le premier. Poussant Shoshanna sur le coter, elle qui avait les yeux écarter d'horreur, Riley se jeta en avant vers Mal. De très forte carrure, avec toutes ses années de vie à la rude en forcerie, sans compter sa formation de guerrier, haut de ses 7 pieds, Riley était un géant qui aurait fait pâlir n'importe quel Mercenaire. Il attrapa Mal par les épaules, approcha son visage du sien et lui lança d'un ton où la menace et la colère se mêlaient :

« Sale ordure... c'est toi qui lui a fait ca? Répond moi! »

Les rires se turent à l'extérieur et un léger chahut s'en suivit alors qu'on se précipitaient à l'intérieur. Kaylee entra la première, aussitôt suivit d'Ayden. Kaylee poussa un cris d'horreur et se précipita sans rien demander de plus vers Nemo toujours recroqueviller sur elle même sur les coussins tachés de sang du divan. Ayden, lui, cria le nom de Light d'une voix tremblante d'urgence, sans réel besoin puisque, courant, Light venait d'apparaitre derrière lui. Bousculant tout le monde, il s'était frayer un chemin jusque dans la pièce et s'était littéralement transformer en statue de pierre une fois à l'intérieur. Son regard passa de Mal, retenu au mur par Riley, à Nemo que Kaylee tentait d'apaiser en lui caressant les cheveux, son corps dénudé de ses vêtements déchirés taché de sang, son regard vide et fou, ses larmes silencieuses, sa peur, sa douleur... Puis son regard repassa à Mal. Une folie s'installa alors dans le regard ambrée du guerrier. Il serra les dents, une haine sans limite pour l'homme dans sa ligne de mire. Une indescriptible douleur au fond de la poitrine.

« JE VAIS TE TUER! »

Son cris secoua tout le monde par sa violence et quelques secondes furent nécessaire à Ayden pour réagir. Light venait de s'élancer vers Mal. Il poussa Riley qui n'osa pas s'interposer et saisit Mal par le coup, approchant son visage du sien.

« SALAUD!!! »
« Light! Attend, arrête, écoute moi! Light! »

C'était Ayden. Il tentait de détacher Light de Mal qui, le regard fou, fixait Light avec dédain.

« Tu ne la mérite pas! Elle ne t'aime pas! Elle à peur de toi! Elle m'aime, MOI! Oui, MOI, pas TOI! »
« TAIT TOI! Je vais tu tuer, tu m'entend?! JE VAIS TE TUER! »
« LIGHT! Arrête! tenta de s'imposer Ayden, sans pourtant atteindre les oreilles de Light qui venait de resserrer son emprise sur le coup de Mal. »
« Light, va voir Nemo. Elle a besoin de toi. Maintenant. »

La voix douce mais ferme de Maïwen, presque murmurer à l'oreille de Light, figea le géant roux. Personne ne l'avait vue s'approcher mais elle s'était glisser à la droite de Light. Elle avait poser ses doigts fins sur l'avant bras de Light et le regardait intensément de ses yeux turquoises. Light, tremblant, mâchoires serrer et yeux exorbitée, lâcha un instant Mal du regard et croisa les iris de Maiwen. Personne n'osaient bouger ou parler. Les deux divisionnaires se regardèrent un court instant et Maïwen exerça une faible pression sur le bras de Light.

« Va la voir, Light. »

Light lâcha brusquement Mal et recula d'un pas, fixant ce dernier avec intensité. Il allait se retourner lorsqu'il s'élança de nouveau vers lui et lui asséna un coup de poing d'une puissance phénoménale. Les os de la mâchoire de Mal craquèrent et se dernier tomba au sol, à moitié conscient. Light se détourna alors, comme si cet homme n'existait plus et accourut vers Nemo. Il se jeta à genoux devant elle, Kaylee s'écartant légèrement pour lui laisser la place, et prit son visage doucement entre ses mains, essuyant en tremblant le sang sur sa lèvres, cherchant désespérément son regard.

« Nemo... Nemo... Nemo, répond moi ma belle. Mon amour, Nemo? Je suis désolé. Pardonne moi ma belle, pardonne moi. Je suis désolé, désolé... Je n'aurais pas du te laisser seule avec lui. Pardonne moi... Nemo... Nemo... »

Le son de sa voix sembla réanimer la jeune femme. Ses yeux semblèrent s'affoler, chercher autour d'elle, puis elle croisa enfin de regard de Light.

« Light je... Light il... Oh mon dieux Light, je suis désolé, je n'ai pas pu... j'ai si peur... »

Light la prit dans ses bras, la serrant si fort qu'il eu peur de lui faire mal. Il la garda contre son cœur, elle s'accrochant à ses vêtements et à son coup avec l'énergie du désespoir, lui pleurant de rage et de culpabilité, elle de douleur et de peur.

« Ça va aller maintenant ma belle... Je suis là. Tout va bien. C'est fini. C'est fini... »


Dernière édition par Aki' le Jeu 7 Fév - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://eternal-ground-histo.forumactif.org
 
1.1 : Test d'Écriture - Light & Nemo
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» test Rallyman
» Resultat Test VMA du 231013
» Mode PvP !
» Nabaztag hazard
» Head-light, le nouveau promoteur immobilier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal Ground Testing Desing :: {* Archives & Discutions :: Archives-
Sauter vers: